L’épi de faîtage de la Tour sud mis en place le 9 juillet 2015, au petit matin, avec un peu d’avance sur l’heure prévue! En effet, le vent annoncé pour la mi-journée oblige à légèrement anticiper l’opération.

La manoeuvre Au petit matin du 9 juillet dernier, l’épi de deux tonnes et demi quitte le sol, emporté par une grue vers le sommet de la tour sud est, avec un peu d’avance sur l’heure prévue, afin d’éviter un vent annoncé pour la mi-journée.

Au pied du château, de très nombreuses personnes assistent à la périlleuse opération, parmi lesquelles la cinquantaine d’acteurs de cette réalisation monumentale.

Sous la direction d’Arnaud de Saint Jouan, Architecte en Chef des Monuments historiques, leur travail a permis la réussite de ce pari fou : rendre au château de Saumur son épi, tel qu’il figurait sur les miniatures du XVème siècle.

Les aquarelles de l’Architecte associées aux recherches historiques de la Conservatrice du Château-musée sont la base de cette création, pour laquelle sept corps de métier et 2.500 heures de travail ont été mobilisés.

En effet, l’entreprise de couverture et d’ornementation Adhéneo artisans du patrimoine entourée de charpentiers, ferronniers d’art, couvreurs artisans du patrimoine, d’une émailleuse sur métaux, d’un doreur, du sculpteur Charles Boulnois et bien évidemment, de toutes ses compétences internes.

« L’épi mesure 12,5 m de haut, alors sa représentation sur dessins d’archives n’est que de quelques centimètres seulement ! Ce chantier a réuni tout l’atelier – soit 12 personnes / 1 200 heures – pour parvenir à façonner 20 m2 de cuivre plus d’une tonne et demi de plomb.

Nous sommes souvent revenus travailler le dimanche pour terminer dans les temps. Nos ateliers sont situés à quelques kilomètres du château ce qui a bien facilité un travail qui a été accompli sans aucun jour de retard. Le jour de la pose, nous avons pris soin de déposer, sous l’épi, le journal du jour, quelques plans et une bouteille d’absynthe, d’une cuvée saumuroise réputée pour sa durée de vie presque éternelle!»

Charlotte Duplessis

Responsable de l’atelier

Vidéo de la pose de l’épi :
YouTube : ADHENEO ARTISANS DU PATRIMOINE

L’ARDOISE

Plus de 2000 heures de travail ont été nécessaires à Adhénéo Artisans du patrimoine, pour la pose de la CUPA PIZARRAS 4 MH 5 mm, retenue par l’Architecte en Chef des Monuments historiques, Arnaud de St Jouan.

L’ATELIER D’ORNEMENTATION DEVIENT LOIRE ORNEMENTS

Composé de deux personnes à sa création en 2008, l’atelier compte aujourd’hui treize salariés, experts en dinanderie, métallerie, repoussage, estampage, plomberie, tournage, ferblanterie ou encore bronzerie et orfèvrerie!

Charlotte Duplessis 

Responsable de l’atelier, s’attache depuis sa création à son développement commercial. Elle-même est fille de compagnon, deux fois meilleur ouvrier de France (couvreur et ornemaniste) et désigné Maître d’Art en ornementation.

Elle se rappelle : « J’ai toujours passé beaucoup de temps dans des ateliers de couverture ou d’ornementation. J’y ai vu la persévérance des compagnons pour parvenir à un geste précis et une exécution parfaite. C’est dans cet environnement que j’ai peu à peu appris le métier.

NOUVEAU NOM, NOUVELLE IMAGE !

Charlotte explique : Après une première expérience réussie à l’export, nous avons souhaité revoir notre image. Identifier notre métier et le promouvoir par un nom simple, évocateur et identifiable.

Loire Ornements nous permet également de valoriser notre région mais aussi quelques-unes de nos références chantiers prestigieuses tirées des Châteaux de la Loire. C’est une magnifique carte de visite !

Notre nouveau logo est aussi un clin d’oeil au Château de Saumur puisqu’il s’inspire directement du travail des crochets du sculpteur Charles Boulnois.