À la fois port de pêche, de commerce et de plaisance, le charme actuel d’Honfl eur, dans le Calvados, tient en grande partie aux façades essentées d’ardoises du vieux port pittoresque. Une prouesse architecturale à la fois décorative et témoin d’un riche passé maritime.

Située sur la rive gauche de l’embouchure de la Seine, Honfleur, célèbre petite ville normande, a un charme fou. Dès l’entrée du port, l’oeil du visiteur est happé par les vieilles maisons aux façades entièrement recouvertes d’ardoises qui entourent le Vieux Bassin.

Réalisés notamment pour résister aux vents, les essentages conjuguent effi cacité, esthétisme et haute technicité. En effet, on découvre sur ces façades hautes et étroites, des motifs, des frises et des lignolets.Véritables exercices de styles, ces effets décoratifs démontrent ainsi le savoir-faire technique et la maîtrise des couvreurs, jouant avec la géométrie, les refl ets et les contrastes de l’ardoise naturelle. Des jeux d’ombre et de lumière.

Prouesse technique donc, ces motifs se font également l’écho du passé prestigieux de la cité, vieille de plus de 1.000 ans. Sur les façades essentées, on remarque des représentations de roses des vents mais aussi de bateaux. Point de départ de grandes expéditions vers le Nouveau Monde, Honfl eur conserve ainsi les traces de son histoire jusque dans son architecture.

Si le quai Sainte-Catherine est emblématique de ces essentages, immortalisés de nombreuses fois sur les toiles de peintres célèbres, il ne faut pas non plus oublier de lever les yeux lorsque l’on se promène dans les rues et ruelles du vieux Honfl eur.

L’alternance des maisons à colombages et des façades en ardoise vaut vraiment le détour. Et par temps de pluie, l’ardoise et les pavés luisants ont un pouvoir envoûtant…